Top

Cet article (signé par Baptiste Hue) est paru dans La Presse de la Manche du 02.11.2008

Original publié dans La Presse de la Manche
Dim
02
Nov

Foulées de la Presse 2008 – Les Foulées ne jettent pas l’éponge 

2 novembre 2008 - Publié par

Tous aux foulées ! Voici un excellent article publié dans la Presse de la Manche qui nous confirme qu’il y aura bien une manifestation dans les rues de Cherbourg le 11 novembre comme traditionnellement depuis 27 ans. Athle-veteran (et bien sur son auteur puisque je participe aussi à l’organisation de cette organisation depuis plus de vingt ans – déjà) en grand supporter de cette manifestation s’associe pleinement à l’enthousiasme général !

Il se passera bien quelque chose dans les rues de Cherbourg le 11 novembre prochain ! Les Foulées pourraient en effet se muer en un footing géant, où les participants accompliraient le parcours dans le seul but de se faire plaisir. Sans temps et sans classements.

« Mais non, mais non, les Foulées ne sont pas mortes ! »

Contrairement à ce que beaucoup ont pu craindre ces derniers jours, la ville de Cherbourg sera bien en fête le 11 novembre prochain, à l’occasion des Foulées de la Presse de la Manche.

Simplement, la recette qui a fait son succès depuis 27 ans devrait être modifiée. Mais l’ingrédient principal restera bien présent : la convivialité.

« Nous allons mettre en place, non plus mettre en place en plus une course, mais plusieurs joggings collectifs : une pop et des courses pour les enfants. Sans temps et sans classements… » annonce Marcel Clairet, plus que jamais mobilisé pour sauver son « bébé ».

« Ainsi, les Foulées seront encore plus populaires, conviviales et festives ! »

Seuls les plus motivés, ceux qui préparent leur course pendant des mois et qui se « dépouillent » pour faire mieux que le collègue seront déçus de ne plus voir leurs classements dans le journal.

L’exemple de La Tollevastaise

Ils sont habituellement minoritaires par rapport aux « sportifs du dimanche », qui déferlent dans les rues uniquement pour se faire plaisir avec les copains, arborer leur déguisement, ou parfois juste se mettre au défi d’accomplir sept kilomètres en courant. On va tout de même demander aux gens de s’inscrire.

Il n’y aura, a priori, pas de soucis à propos des certificats médicaux puisqu’il ne s’agit plus d’une compétition ! », justifie Marcel Clairet qui s’en réfère à La Tollevastaise, une manifestation populaire et non une compétition.

« Les vététistes n’ont pas besoin de certificat médical pour faire leurs cinquante bornes ! D’ailleurs, derrière le problème soulevé avec le certificat spécifique s’ouvrent également plein de questions sur le devenir des petits tournois de fin de saison qui animent et alimentent la vie des clubs de football, handball, basket… Faudra-t-il par exemple avoir un certificat pour la pratique du handball pour participer à Festilland, ou du foot pour un simple tournoi de sixte ? Il y a là un problème de fond lourd de conséquences pour l’avenir même du sport amateur, si cette obligation est appliquée à la lettre… »

Au rythme où s’ouvrent les parapluies au nom du tout sécuritaire, il faudra peut-être bientôt avoir un certificat pour faire trois longueurs à la piscine, taper le cochonnet ou encore jouer au baby-foot dans un « troquet…

L’important c’est de participer…

En guise de réponse à cette nouvelle réglementation que l’on peut qualifier d’absurde, Marcel Clairet espère voir une forte mobilisation des Cotentinais le 11 novembre prochain : « Grâce à vous, nous allons tout de même réussir à faire une belle fête. L’absence de classements ne devrait pas nous pénaliser puisque la principale motivation des coureurs de la « pop’ » et des gamins a toujours été de participer, de s’amuser. C’est l’essence même des Foulées. Et ça doit poursuivre dans ce sens… La recette des Foulées a toujours marché grâce à des participants qui en sont les acteurs et les moteurs. »

Continuez donc à vous entraîner d’ici le 11 novembre, à préparer vos équipes et… vos plus beaux déguisements.

Quant à ceux qui sont animés par un esprit de compétition, ils pourront bien juger s’ils sont devancés ou non par leur collègue. Même sans classements…

Tous aux Foulées ! J’y serai…

Merci de laisser un commentaire...

Si vous souhaitez qu'une image personnalisée soit associée à votre commentaire, vous pouvez vous définir ici un gravatar ("Globally Recognised Avatar") qui vous suivra partout sur Internet. Et c'est gratuit !

Athle Vtran - le site de ceux qui aiment l'athl