Top
Ven
19
Sep

Et si Usain Bolt avait fait 9’55 » ou s’était claqué au lieu de 9’69 » ? 

19 septembre 2008 - Publié par

Universitaires norvégiens - Position supposée de Bolt s'il avait couru jusqu'au bout de son 100m olympiqueA quelle vitesse aurait bien pu courir Usain Bolt s’il n’avait pas relâché sa course dans les 20 derniers mètres lors de la finale du 100m olympique lors des Jeux Olympiques de Pékin ?

C’est la question que s’est posée un groupe d’astrophysiciens norvégiens.

Ils ont ainsi calculé le temps qu’aurait pu réaliser Usain Bolt s’il avait continuer sa course jusqu’au passage de la ligne d’arrivée.

Leur réponse vient d’être soumise à la revue «American Journal of Physics» après avoir été publiée sous le titre «Velocity Dispersion in a Cluster of Stars: How Fast Usain Bolt Could Have Run?» («Dispersion des vitesse dans un amas d’étoiles: A quelle vitesse Usain Bolt aurait-il pu courir?»).

Since that very memorable day at the Beijing 2008 Olympics, a big question on every sports commentator’s mind has been « What would the 100 meter dash world record have been, had Usain Bolt not celebrated at the end of his race? » Glen Mills, Bolt’s coach suggested at a recent press conference that the time could have been 9.52 seconds or better. We revisit this question by measuring Bolt’s position as a function of time using footage of the run, and then extrapolate into the last two seconds based on two different assumptions. First, we conservatively assume that Bolt could have maintained Richard Thompson’s, the runner-up, acceleration during the end of the race. Second, based on the race development prior to the celebration, we assume that he could also have kept an acceleration of 0.5 m/s^2 higher than Thompson. In these two cases, we find that the new world record would have been 9.61 +/- 0.04 and 9.55 +/- 0.04 seconds, respectively, where the uncertainties denote 95% statistical errors.
H. K. Eriksen, J. R. Kristiansen, O. Langangen, I. K. Wehus

Article original ici

Selon Glenn Mills, l’entraineur d’Usain Bolt, celui ci aurait pu courir la finale des Jeux Olympiques en 9’’52 ou mieux – et non 9’’69 – s’il n’avait pas relaché dans les 20 derniers mètres.

«Selon nos propres calculs, cela semble être une estimation assez fiable» : c’est ce qu’annoncent donc les scientifiques de l’Institut d’Astrophysique Théorique d’Oslo (Norvège), en affirmant que le record aurait certainement pu être de 9’’55.

Mais comment ont ils pu calculer cela ? Tout simplement en analysant la vidéo pour confirmer la possible performance de Bolt s’il avait couru à pleine capacité jusqu’à la fin.

Analyse de la course d’Usain Bolt et de ses adversaires

En comparant les positions, vitesses et accélérations relatives d’Usain Bolt et de Richard Thompson, les scientifiques norvégiens ont démontré que Bolt produit la différence avec les autres coureurs entre la quatrième et la huitième seconde, puis ralentit en comparaison de Thompson.

Ils ont ensuite extrapolé les résultats de la course non seulement si Bolt avait accéléré comme Thompson après la huitième seconde, mais aussi s’il avait continué a accélérer plus que Thomson de la quatrième à la dernière seconde.
Dans les deux cas, Usain aurait donc était plus vite : dans le premier cas, il serait arrivé en 9’’61 et dans le second cas, il aurait passé la ligne en 9’’55 (avec une marge d’erreur dans le calcul de plus ou moins 4 centièmes de seconde).

Cela voudrait il dire qu’un «record du monde en dessous des 9’’50 est peut être réalisable par Usain Bolt» ?

Bizarrement aucun pessimiste n’a abordé la supposition inverse. Si Usain Bolt avait maintenu sa vitesse jusqu’au bout, il aurait très bien pu se claquer et par la même ne remporter aucune autre médaille sur le 200m et le 4x100m !

Merci de laisser un commentaire...

Si vous souhaitez qu'une image personnalisée soit associée à votre commentaire, vous pouvez vous définir ici un gravatar ("Globally Recognised Avatar") qui vous suivra partout sur Internet. Et c'est gratuit !

Athle Vtran - le site de ceux qui aiment l'athl